Nouvelles

  • 24 mars 2024 – Veillée musicale

    Le dimanche des Rameaux, 24 mars 2024 à la chapelle à 17 heures 30
    « Les sept paroles du Christ en croix » de Joseph Haydn
    interprété par Thierry Ravassard
    avec « paroles d’hommes » de Michel Serres

  • Triduum pascal au Carmel

    Jeudi Saint : La Cène du Seigneur 20 heures

    Vendredi saint : Célébration de la Passion 17 heures 30

    Samedi saint : Office du soir 17 heures 30

    Veillée pascale : 22 heures

    Dimanche de Pâques : Office de la résurrection 9 heures, Messe du soir de Pâques18 heures

  • Volontaires

    Nous reprendrons l’accueil de volontaires à partir de mars ! Merci de ne pas soumettre de candidatures pour février.

Horaires

Laudes à 7 heures (sauf le lundi à 8 heures)
Eucharistie à 11 heures
Vêpres à 17 heures 30
Complies à 21 heures (sauf le dimanche)

Vous pouvez vérifier les horaires des eucharisties sur www.messes.info

Que ce masque
dit « du passeur », le caïman
traversant le fleuve
d’une rive à l’autre,
accompagne
votre passage
vers l’intériorité
et la Rencontre,
et que la vasque, évocation
des eaux baptismales,
prolonge l’intuition
de cette œuvre d’art
soudano-sahélienne.

Prière

  • 25 février 2024

    Seigneur, nous connaissons nos peurs, nos lassitudes et nos démissions.
    Mais nous connaissons aussi ton inlassable désir de nous provoquer à de nouveaux départs.
    Que l’écoute de ta parole et l’assurance de ta Présence ravivent en nous le désir de répondre à l’appel
    que tu ne cesses de nous lancer.
    Que l’Esprit qui fait toute chose nouvelle, nous garde dans la joie d’être avec Jésus et en communion
    Avec les sœurs et frères du chemin pour tous les temps.

  • 22 février 2024

    Seigneur notre Dieu, tu débordes d’amour pour nous et nous restons à nos calculs.
    Apprends-nous tes largesses !
    Tu cours à notre rencontre et nous sommes encore hésitants à faire un pas.
    Donne-nous part à ton élan !
    Tu t’engages sans compter et nous attendons encore des certitudes.
    Ouvre nos cœurs à ta grâce !
    Alors que nous croyons être arrivés, toi, tu es là, devant, nous encourageant à poursuivre la route.
    Donne-nous foi en ta présence !
    Tu es toujours prêt à semer à grands gestes et larges mains, faisant confiance à la semence qui va
    germer.
    Ne cesse pas de croire en nous.

  • 18 février 2024

    Esprit Saint, ouvre-nous le sentier du désert,
    Ce lieu du cœur où face à soi-même se taisent les armes ;
    Ce lieu de l’écoute où parmi les mots se donne à entendre la parole de paix ;
    Ce lieu de la confiance et de l’amitié où se construit le vivre ensemble pacifié.
    Esprit Saint, ouvre-nous le sentier du désert,
    Sentier de vie, de cette vie nouvelle qui est fruit de la Pâque du Jésus,
    Offerte à notre soif, donnée comme une manne pour notre traversée.
    Esprit Saint, guide-nous sur le chemin de Jésus.

  • 14 février 2024 – Mercredi des Cendres

    Seigneur Dieu, tu nous as crées à ton image, modelés avec la fine poussière du sol, tu nous as vêtus de la beauté de la nature divine. Mais nous avons rompu cette alliance, perdu la ressemblance, refermé nos mains sur la vanité des idoles…Alors tu as envoyé ton Fils Jésus pour que son humanité revête de Ta lumière ces êtres de poussière que nous sommes, et que son Esprit nous régénère ! Nos os desséchés, tu veux qu’ils vivent et dansent, pour ton service et le service de nos sœurs et frères.

    En ce temps de Carême, nous reprenons notre marche, sur le sol poussiéreux de ce monde, mais déjà renouvelés dans la foi, l’espérance et la charité, par la grâce de la Résurrection du Christ, ton Fils unique et notre frère.

  • 31 décembre 2023

    Seigneur, Dieu de la Vie, combien de fois au cours de cette année n’avons-nous pas avancé dans le réel comme sur un fil au-dessus de l’abîme, avec comme seul appui pour nos pas la foi en une Promesse entendue dans le creux de l’oreille, alors que guerres et injustices ne cessent de bouleverser notre monde? Combien de fois au cœur de la menace un espace insoupçonné ne s’est-il ouvert, un espace dans lequel aimer, créer, tisser des relations était encore possible?

    Ta venue en notre chair, Seigneur, n’a établi ni la paix, ni la justice sur notre terre. Tu n’a pas éliminé le mal, tu ne nous protèges d’aucune douleur, mais tu nous ouvres la voie vers une autre plénitude. Celle de la Tendresse qui nous fait aimer la vie même lorsque nous ne la comprenons pas, même quand le tragique ou l’absurde semblent prendre le dessus.

    Pour ce regard qui nous arrive à travers le visage de l’Emmanuel et qui nous rappelle que tous, nous sommes immanquablement promis à ta Vie, Père, nous te rendons grâce, ce soir et jusqu’au dernier jour.