Nom de l’auteur/autrice :admin8206

Triduum Pascal 2023

Vendredi saint

Un nouveau jour se lève, et tu sais désormais, Seigneur Jésus, que ton sort est scellé. Derrière toi une nuit de prière et de combat. Une nuit de solitude. Mais pour rompre le coeur fermé de l’homme, tu acceptes d’aller jusqu’à rompre le tien sur la croix.

En toi, Jésus, Dieu se révèle comme l’Amour qui n’est qu’Amour. Et quand l’amour ne rencontre pas l’amour, quand il se heurte à nos refus, il reste impuissant. Il ne peut plus offrir rien d’autre que ses propres blessures.

Tu te retrouves seul, Jésus. Tu vois Judas sortir dans la nuit et tu dis à tes amis « Là où je vais, vous ne pouvez pas aller. » Tu prends sur toi la solitude ultime que rencontrent les éprouvés quand l’abîme de la douleur devient précipice où tout chemin s’arrête.

Tu te retrouves seul, Jésus, et tu rejoins par là tous les meurtris, solitaires comme toi, la foule des étrangers sans nom, tous ceux qui tiennent au bord du désespoir, ceux qui tendent une joue, puis l’autre.

Au milieu de ce monde en déroute, au milieu des inimaginables cruautés dont l’être humain s’avère capable, au milieu des drames qui se jouent à nos portes et des révoltes qui habitent parfois notre propre cœur, Jésus Seigneur, donne-nous de nous tenir tout près de toi, de demeurer là où tu as su demeurer jusqu’au bout : en ce lieu intime où Dieu continue de demeurer, silencieux, premier atteint de nos douleurs.

Que nul ne succombe au vertige du néant, à la nuit du désespoir. Nous te le demandons en appelant sur nous tous en ce jour le Souffle de fin silence, lien d’Amour qui scelle la communion entre toi et le Père, dans la mort même, et jusqu’au-delà !

Samedi saint

Seigneur, Dieu des Vivants, ce Samedi Saint nous déconcerte. Aurais-tu déserté le Golgotha, impuissant ? « Ce Dieu-là ne vaut rien qui ne décloue pas son enfant », nous lance-t-on. Que faire de ce sentiment de scandale et de déception ? Même Jésus, supplicié, en agonie, t’a lancé cette ultime incompréhension, alors que tout s’écroulait. En lui, nos questions et nos révoltes trouvent écho. Si Jésus lui-même a lancé ce cri, oserons-nous le faire nôtre et laisser notre propre sentiment d’injustice, de colère peut-être aussi, trouver son chemin vers le cri ?

Il est difficile de te croire là, Seigneur : au coeur même du dénuement, de la souffrance et de la désespérance. De te voir rejoindre les humains dans tous leurs cris, déchiré, endeuillé.

Meurtri, démuni, inconsolable, tu oses te montrer vulnérable. Mais c’est tellement indicible que c’est ton silence ce soir qui crie au milieu de nous. Et ton absence vaut pour présence, ici et maintenant.

Au seuil du Sabbat, à l’heure où l’on ne distingue plus un fil noir d’un fil blanc, elles se tiennent encore là, les femmes, hors de leurs maisons, hors de la place que les traditions leur attribuent.

Ce soir, d’autres allumeront les bougies du Sabbat, d’autres accueilleront la lumière immémoriale, car elles n’ont pas fini avec les ténèbres. Elles n’ont pas fini avec ton corps meurtri et déserté par le souffle, Jésus !

Elles ont à cœur maintenant les gestes à poser pour entourer la mort, pour enraciner la vie jusqu’au bout, dans un respect dont tu leur as toi-même montré la voie.

Les femmes veillent. Elles savent se tenir entre jour et nuit, entre mort et vie, entre souffrance et apaisement, dans une fidélité dont rien ne peut les détourner.

Avec elles, nous voici pour entrer ensemble dans le silence, veilleurs pour qui pleure ce soir, pour ceux et celles dont les plaies appellent guérison, libération, pardon.

Nous voici, Seigneur. Nous ne te laisserons pas seul.

Pâques

Vous qui l’avez vu et cru, courez,

courez sur toutes les routes et les places,

révéler le grand secret de Dieu !

Allez dire que la nuit est passée,

que tout a un sens,

que les pleurs sont rosée,

que chaque goutte est une étoile.

Allez dire que les plaies guérissent,

allez dire que le désert fleurit,

que l’amour a désormais gagné,

que la joie n’est pas un songe !

Allez dire que la joie a un visage,

précisément celui qui a été défiguré par la mort,

précisément celui qui a été transfiguré par la Pâque.

Aujourd’hui, précisément maintenant, ici. 

Triduum Pascal 2023 Lire la suite »

8 avril 2023 – Samedi saint

Eux cherchent à te saisir. Elle, elle ouvre les mains, un geste de douceur qui fait barrage à la violence. Un geste qui devance la trahison et la mort et qui, déjà, annonce un au-delà.

Parce que l’amour ne se résigne jamais, l’amour voit plus loin.

Seigneur, donne-nous d’être capables de prolonger le parfum du geste de Béthanie envers ceux et celles qui autour de nous aujourd’hui souffrent violence en leur vie. Qu’ils puissent savoir ta Présence comme un baume d’espérance et de la fidélité d’un Dieu proche des plus souffrants de ses enfants.

8 avril 2023 – Samedi saint Lire la suite »

7 avril 2023 – Vendredi saint

Seigneur, inquiets, incertains, pleins de questions, nous le sommes avec les disciples à l’heure où se joue leur capacité à te suivre sur ce chemin douloureux où tu t’engages.

Que notre coeur trouve en toi l’assurance d’une fidélité qui n’est pas d’abord la nôtre, mais la tienne.

Que ta paix affermisse tous ceux et celles qui aujourd’hui encore traversent leur Passion. Que leur foi ne défaille pas, que la nôtre soit plus assurée…

Nous t’en prions, toi qui ne rougis pas de nous appeler tes sœurs, tes frères, Fils du Dieu Vivant !

7 avril 2023 – Vendredi saint Lire la suite »

6 avril 2023 – Jeudi saint

Seigneur Jésus, toi qui disais ne pas avoir pierre où reposer la tête, toi qui ne connaissais depuis des mois que la poussière des chemins et les journées harassantes à accueillir les foules perdues, maintenant tu demandes à tes disciples de te préparer un lieu, une chambre haute où faire halte, où partager la Pâque entre amis. Tu désires d’un grand désir cet ultime moment pour encore quelques paroles essentielles, des gestes testament…

Et pourtant tu sais ce que nous sommes… disciples encore si immatures, si peu prêts à t’entendre, habités de contradictions et même de dissensions.

Ce lieu, ce moment à t’offrir, que ton Esprit nous donne de le recevoir. Qu’il nous pacifie, qu’il prie en nous, et ouvre cette prière à tous ceux et celles que tu veux y inviter ce soir, Jésus, toi qui vois venir ton Heure.

6 avril 2023 – Jeudi saint Lire la suite »

5 avril 2023 – Mercredi saint

Au gré des Évangiles, nous avons cheminé avec toi, Seigneur Jésus, et nous voici prêts à t’ouvrir notre cœur et t’entendre nous dire : C’est chez toi que je désire célébrer la Pâque.

Fais-nous la grâce de pouvoir t’accueillir, au-delà de nos refus et de notre médiocrité, et de reconnaître en toi, Dieu désarmé, Dieu fragile, le oui éternel de la tendresse du Père qui ne cessera jamais, quoi que nous fassions, de nous attendre, de nous espérer, dans l’infinie patience de l’Esprit.

5 avril 2023 – Mercredi saint Lire la suite »

4 avril 2023 – Mardi saint

Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit.

Seigneur, Dieu de nos Pères, tout au long de ce temps de carême, tu as labouré nos coeurs par ta Parole.

En ces Jours Saints où nous approchons à nouveau le Mystère Pascal, fais-nous la grâce de savoir accompagner ton Fils.

  • Face aux tentations dans le désert, Jésus n’utilise qu’une seule arme contre l’Adversaire : la Parole. Sois béni, ô notre Dieu !
  • Sur le Tabor, alors que Pierre, Jacques et jean apprennent que leur Maître est menacé d’exode et de Passion, ils le voient baigné d’une Lumière déjà pascale, consolation et encouragement pour leur foi de disciples et pour la nôtre : Sois béni, ô notre Dieu !
  • Au bord d’un puits, en même temps que la Samaritaine, jésus nous a fait entrer dans ce long travail de la Parole échangée, travail d’enfantement qui nous met en route chacun, chacune, vers notre soif la plus profonde, empreinte en creux de ta propre Vie en nous : sois béni, ô notre Dieu !
  • Comme l’aveugle-né, nous voulons quitter les ténèbres qui nous tiennent captifs, nous lançant à la suite de Celui qui déjà entraîne nos malheurs dans sa Victoire et leur dénie le pouvoir de nous nuire : sois béni, ô notre Dieu !
  • En compagnie des sœurs de Lazare, nous appelons sur notre monde la puissance de la Parole de Jésus qui va jusque dans la mort. Elle fait de la vie avec ce qui est mort : sois béni, ô notre Dieu !

4 avril 2023 – Mardi saint Lire la suite »

3 avril 2023 – Lundi saint

Seigneur Dieu, elle devait trembler, Marie, en cette veille puisque plus que tout autre elle sentait la fragilité de l’enthousiasme qui soulevait la foule. Comme toute femme, elle pressentait.

A toutes celles qui aujourd’hui ont peur, ont mal pour ceux qu’elles aiment, donne d’éprouver son soutien de femme forte.

Nous te le demandons au nom de Jésus, dans la fidélité de son Esprit qui prie en nous, comme il priait en Marie.

3 avril 2023 – Lundi saint Lire la suite »

2 avril 2023 – Dimanche des Rameaux

Béni sois-tu, Jésus, Messie doux et humble, d’accueillir l’acclamation de cette foule de petites gens.

Certes, ils ne connaissent pas la Loi, ce n’est pas eux qui te reprocheront de manquer au Sabbat, ils ne piègent pas chacune de tes paroles, mais ils ont vu tes gestes, ils ont bu tes mots, ils ont touché ton manteau, leur cœur a fondu devant les guérisons…

Alors tu es heureux, pour un moment, de te baigner dans leur allégresse, d’accueillir leur ovation spontanée : Hosanna, Fils de David, notre Roi !

Qu’elle puisse préfigurer celle que tous les âges, toutes les terres, attendent depuis toujours, celle où, ensemble, tous nous tiendrons devant toi et reconnaîtrons : Oui, Jésus, tu es celui qui es qui étais et qui viens, le Prince de la Paix à jamais !

2 avril 2023 – Dimanche des Rameaux Lire la suite »

17 Mars 2023

Dans notre traversée du désert, nous voici à la halte. Seigneur Jésus Christ, nous avons besoin que tu nous reposes et que tu nous désaltères.

Car partout autour de nous, et plus encore au loin, la terre est sèche de n’avoir pas assez de pluie, la terre est brûlée par d’énormes incendies, dévastée par les bombes ou les séismes – et combien de cœurs à travers le monde sont asséchés par la désolation du quotidien ou l’angoisse de demain…

En toi nous reconnaissons Celui qui éclaire en nous-même les recoins desséchés pour que nous les travaillions, et qui par sa propre traversée et le don de sa vie nous offre une eau vivante, et purifiante, et désaltérante, prête aussi à déferler sur les terres arides jusqu’à irriguer l’avenir.

Pour cet oasis d’espérance au bord de ton puits, Seigneur Jésus, nous te bénissons.

17 Mars 2023 Lire la suite »

11 mars 2023

Seigneur, apprends-nous à faire nôtre l’écologie intégrale.

Tire-nous de la torpeur d’une irresponsabilité légère et insidieuse face à l’état du monde.

Que cette lucidité, loin de nous faire baisser les bras, nous donne l’élan nécessaire pour changer le monde pas à pas, avec ton aide!

11 mars 2023 Lire la suite »